esprit solidaire Index du Forum
esprit solidaire
Forum de l'association DSD, développement solidaire et durable
Répondre au sujet
Les problèmes actuels de l'initiative sociale en France
nadia
Invité

Hors ligne

Répondre en citant
L’initiative sociale en France est doublement pénalisée, à la fois sur le plan politique et sur le plan économique; elle fait ainsi l’objet d’un curieux paradoxe: alors que sur le plan des pratiques, la participation des citoyens est partout recherchée dans les actions de développement social local, elle est dans les faits souvent rendue impossible à force d’obstacles qui ne sont pas forcément en lien entre eux mais qui révèlent, au fond, une crise de la conception de la citoyenneté française: la légitimité d’intervenir dans l’espace public est niée aux groupes, collectivités et communautés, au même moment où elle est reconnue aux entreprises marchandes. Cette contradiction entre intentions, projets politiques et freins institutionnels, pour être levée, doit être posée dans le débat public.

Dans les rapports des pouvoirs publics aux associations, on perçoit une tendance à l’instrumentalisation de celle-ci perçues comme de simples prestataires de service et la valorisation du bénévolat est alors appréhendée comme un moyen de faire des économies, de réaliser des prestations de service gratuites. A priori, quand on étudie la plupart des fonctionnements des associations, l’économie pour les pouvoirs publics est indéniable. Mais ce bénévolat est aussi un moyen de parvenir à une révélation de nouvelles demandes sociales auxquelles les pouvoirs publics finissent par apporter leur contribution financière. Ainsi, si cette activité n’a d’abord fonctionné qu’avec des bénévoles, progressivement l’association parvient à faire financer une partie des coûts du service, en amenant les collectivités locales à verser un montant par habitant pour rémunérer ce service. On ne peut alors que difficilement parler d’économie pour les finances publiques qui sont plus importants que quand le service n’existait pas.

Un problème de l’initiative sociale en France est aussi celui de la formation des bénévoles. Si la formation des salariés est un droit défini précisément, celle des bénévoles reste facultative, soumise au bon vouloir des associations et de leurs membres. Il est toutefois nécessaire et utile pour des bénévoles d’acquérir des compétences nouvelles en lien avec le projet associatif.


Publicité
Publicité


PublicitéSupprimer les publicités ?
Les problèmes actuels de l'initiative sociale en France
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  
 Répondre au sujet